SIX EXPÉRIENCES HIVERNALES QUI SORTENT DE L’ORDINAIRE

Rédigé par : Équipe éditoriale Quartz Co. 

Quartz Co. winter jackets Made in Canada, six unique winter experiences in Canada

Est-ce à cause des journées écourtées, du mercure sans cesse à la baisse et des interminables hivers que les Québécois se plaisent à imaginer quantité d’activités hivernales originales ? Car au-delà du ski et du patin à glace, de nombreux autres choix s’offrent à ceux qui désirent s’activer l’hiver venu, tout en sortant des sentiers battus. Voici six expériences inusitées qui ont de quoi épater… et surprendre !

Dormir dans l’Hôtel de glace, à Québec

Option touristique par excellence, une nuitée à l’Hôtel de glace, de Québec (seul établissement glacé en Amérique du Nord), dépayse joliment la routine ! Mais attention, qu’on se le tienne pour dit : il faut suivre une séance de préparation obligatoire et bien s’équiper pour passer une nuit “givrée” sans trop frissonner. Et au moment de retraiter vers notre chambre, on fait un croche par l’espace détente nordique de l’établissement - qui comprend un spa et un sauna - afin de nous sécher et de bien nous réchauffer avant le dodo.

Parcourir la première Via Ferrata hivernale

À seulement 30 minutes de Québec, la Via Ferrata hivernale de la marmite du Géant se veut une sortie familiale de choix : plaisir garanti ! Chacun y trouve son compte puisque les nombreux parcours proposés offrent des coefficients de difficulté et de durée variés. La Via Ferrata (sorte d’hybride entre le fil de fer et la tyrolienne) est donc appropriée à tous les niveaux d’expertise (et d’enthousiasme !). Précisons aussi que son nouveau système continu la rend plus sécuritaire que jamais. À noter : l’hiver et sur réservation seulement, le parc du Canyon Sainte-Anne est uniquement accessible aux participants de la Via Ferrata. On a ainsi l’impression d’avoir le parc et ses chutes rien que pour nous !

Se détendre au coeur de la nature

Le spa-nature Nordik, à Chelsea (Outaouais), offre d’incomparables massages en nature, dans un coquet pavillon de bois. Ce havre de paix baptisé Massana-Nature est assez spacieux pour permettre les massages en solo comme en couple. Enchanteresse, l’expérience l’est d’autant plus au beau milieu de l’hiver, quand les branches des arbres croulent sous le poids de la belle neige blanche. Au choix, on s’offre sur place un massage suédois, californien, profond ou tonifiant. Et à nous la relaxation sur-mesure, à nulle autre pareille !

Danser au rythme des beats de l’Igloofest

D’entre tous les festivals musicaux du monde, l’Igloofest est assurément celui où il fait le plus froid ! Du 16 janvier au 8 février 2020, nous sommes tous conviés à venir jouer dehors lors de ses neuf soirées lumineuses inoubliables. On y va pour l’ambiance exaltée qui y prévaut, sachant que le froid nous invite à danser de plus belle au rythme des DJs les plus adulés, ici comme ailleurs. On en profite, du même coup, pour sortir nos vieilles combinaisons hivernales et participer au concours Iglooswag annuel. À vos tuques et que ça saute !

L’un des points culminants du Carnaval de Québec est sans conteste la course de canots à glace. Célébrant le moyen de transport ancestral adopté par les coureurs des bois, la version moderne de l’engin a subi une modification notable : sa coque est maintenant composée de fibre de verre. À bord de canots 2.0, les équipes inscrites à la compétition doivent traverser à plusieurs reprises les eaux glacées du Saint-Laurent, encouragées par une foule surexcitée. La traversée du fleuve en canot à glace figure d’ailleurs au patrimoine immatériel culturel du Québec.

Être aux premières loges d’une course de Ice Cross

C’est officiel, la mythique course de patin extrême sera de retour dans la Belle Province ! Le célèbre Red Bull Crashed Ice s’est mué, au cours de l’été, en Championnat mondial Ice Cross. Et bonne nouvelle,  Québec figure à deux reprises sur le calendrier 2019-2020. Une première course ATSX 250 aura lieu à Percé, en Gaspésie, le 1er février. Puis une course course ATSX 500 fera le bonheur des spectateurs, le 7 mars, dans la Vieille Capitale. D’ici là, on garde l’oeil ouvert afin d’en apprendre davantage sur ce sport décoiffant, et on s’assure d’être aux premières loges, le moment venu.

Envie de vivre d’autres expériences hivernales bien québécoises ? On lit sans plus tarder les articles sur les aurores boréales, le chien de traîneau et la raquette au Québec, publiés précédemment.

Photos par : Alamy/Helemis, Moja Gear Climbing